Les courbes de vie des millésimes

courbes-vie.png
Les conditions climatiques influent fortement sur la qualité des vins, d’où la notion indispensable de millésimes.

Un premier facteur intervient : « l’amplitude des millésimes ».
Selon la quantité de pluie, le nombre d’heures et la période d’ensoleillement, le vin est plus ou moins concentré et le millésime plus ou moins bien structuré. C’est ce que donnent les diverses cartes de structure des millésimes :
1, 2, 3 ou 4 étoiles. C’est ce que nous, chez LAPLACE, nous représentons par des courbes d’amplitudes différentes :
- Courbe 1 : Année légère, aux vins fins, d’évolution rapide.
- Courbe 2 : Année équilibrée, aux vins délicats et élégants.
- Courbe 3 : Année charpentée, aux vins structurés et harmonieux.
- Courbe 4 : Année très riche, aux vins pleins et concentrés.
Un deuxième facteur est indispensable : le temps.
Le vin ne cesse d’évoluer. Après une phase de croissance, il atteint son optimum, puis se met à décliner inexorablement. D’où l’importance de ce schéma, qui vous situe chaque millésime par rapport à sa courbe de vie.
Vous savez ainsi si vous pouvez l’attendre encore, s’il est déjà à son plein épanouissement ou si vous devez le boire sans tarder.

L’intérêt ? Il est évident : déguster le vin à son meilleur moment.